DESTINATION | Piguet Galland | Solo Show | Yverdon | Vernissage 15 septembre 2022

L’exposition de Pascal Berthoud dans les espaces de Piguet Galland_Yverdon inclut des travaux récents de sculpture, dessin et peinture. Les séries d’œuvres emblématiques de la recherche de l’artiste suisse romand telles que Les mondes étendus, Iceberg, Comme une étrange géologie ou encore les peintures Geometrics Forces présentées pour la première fois au public, se déploient sur l’ensemble du 3ème étage. Largement présente dans l’exposition la série Geometrics Forces constitue une nouvelle direction dans la démarche de l’artiste, pour ainsi dire une Destination inédite à explorer. Cette série de peintures est empreint aussi bien d’un intérêt soutenu pour les images issues des technologies les plus actuelles (spatiales, géologiques, géométriques) que d’un questionnement à l’ère de leur dématérialisation. Les motifs géométriques et les fragments iconographiques qui se superposent dans ces peintures proviennent d’appropriations d’éléments du réel et d’images que l’on retrouve dans le flux médiatique des plateformes digitales. Il en résulte des compositions tantôt percutantes, tantôt contemplatives où cohabitent des fragments issus aussi bien de la mémoire personnelle de l’artiste que d’images cinématographiques, de représentations de structures architecturales modernistes, de modèles géométriques scientifiques, de formes géologiques improbables ou de modelés organiques. En juxtaposant les vocabulaires formels issus de notre mémoire collective, l’artiste provoque des télescopages référentiels et culturels et opère des rapprochements visuels inattendus pour convoquer les souvenirs personnels de chacun.e.s.

L’ensemble de l’oeuvre de Pascal Berthoud est traversée par les notions de temps, de la mémoire, de la fragmentation et de l’environnement. Elle met en perspective l’héritage du modernisme en se référant au vocabulaire formel des  avants-garde du XXème siècle. Pascal Berthoud s’intéresse à l’interprétation du réel et porte un regard sur les choses qui se transforment, sur les idéologies qui mutent. Le lent travail du dessin au trait matérialisé dans la série Les mondes étendus et l’élaboration dans la durée des sculptures Iceberg et Comme une étrange géologie sont autant de processus qui permettent d’interroger la fulgurance des images, caractéristique de notre société contemporaine. L’exposition Destination ouvre sur de telles réflexions et propose un regard sur les dynamiques environnementales, sociales et politiques complexes qui composent le monde dans lequel nous vivons.